POURQUOI DES VOLONTAIRES SE SONT-ILS ENGAGES ?

Pour s’associer à l’élaboration d’un vaccin préventif anti-VIH,
qui représente la meilleure solution de contrôler et d’éradiquer
l’épidémie de sida :
  • Dans le monde, plus de 35 millions de personnes sont actuellement infectées par le virus du sida, et on déplore 2,3 millions de nouveaux cas par an (plus de 250 par heure !). Moins de la moitié de personnes vivant avec le VIH a accès aux traitements antirétroviraux.
  • En France, on dénombre 150 000 personnes contaminées - dont près de 40 000 l'ignorent et continuent à propager l'épidémie - et 8 000 nouveaux cas chaque année.
  • Les traitements antirétroviraux parviennent à prolonger la vie des patients, mais ne permettent pas de les guérir.

Pour aider la recherche française à franchir une étape importante vers l'élaboration d'un vaccin contre le VIH, en participant
à un essai à la fois novateur et essentiel :

  • L'essai vaccinal initié par l'Institut de Recherche Vaccinale (VRI) et l'agence nationale de recherches sur le sida et les hépatites en France (ANRS) est novateur : c'est la première fois qu'un essai évalue simultanément l'efficacité immunologique de 3 « candidats-vaccins » qui ont déjà fait leurs preuves, en les combinant 2 par 2 (4 combinaisons en tout). Cette méthode de combinaisons vaccinales permet d'optimiser l'efficacité des vaccins : le premier vaccin stimule les défenses immunitaires, le deuxième intervient dans un second temps pour maintenir et renforcer ces défenses.
  • Cet essai vaccinal est également essentiel : l'utilisation des combinaisons vaccinales va permettre à la recherche française de progresser plus vite vers la prochaine phase de l'élaboration d'un vaccin anti-VIH, qui sera alors testé sur un plus grand nombre de personnes. Seules les combinaisons vaccinales induisant les plus fortes stimulations immunitaires seront retenues pour la mise au point d'un futur vaccin contre le VIH.


Continuer à se protéger !

Les volontaires doivent continuer à se protéger de tout risque de contamination lors de leurs rapports sexuels, en utilisant un préservatif. Les combinaisons vaccinales de cet essai n’ont pas un effet protecteur contre le VIH, mais elles permettent d’évaluer les réactions immunitaires qu’elles induisent.



SUIVEZ L'ESSAI
VACCINAL EN DIRECT

Indiquez vos coordonnées pour suivre les actualités de l’essai vaccinal et recevoir des informations sur les prochains essais :

 

FAQ

Consulter les questions fréquentes pour plus d'informations

Partager :
Share Share Share Share Share